Partager
Vous êtes ici : Version françaiseProgramme

Programme

9h15-10h > INTRODUCTION

DISCOURS INTRODUCTIFS (GENÈSE, FORMAT, PARTENAIRES)

VICE-PRESIDENTES DE L’UNIVERSITE DE TOURS, REGIS HANKARD ET PATRICE DEBRE CO-FONDATEURS DE L’EVENEMENT ET RESPECTIVEMENT PROFESSEUR DE PEDIATRIE A L’UNIVERSITE DE TOURS ET PROFESSEUR EMERITE D’IMMUNOLOGIE A LA SORBONNE.
DUREE : 15 MINUTES (9H15-9H30)

CONFÉRENCE. LA PLACE DES FEMMES DANS L'INFORMATIQUE
BEATRICE MARKHOFF, ENSEIGNANTE CHERCHEUSE EN INFORMATIQUE (DONNEES ET CONNAISSANCES) AU LIFAT ET A L’UMR CITERES, TOURS
DUREE : 20 MINUTES + QUESTIONS (9H30-10H00)

10h-12h > SESSION 1 - IA & SANTE

L'IA est de plus en plus présente dans le domaine de la santé : aide au diagnostic, anticipation des risques, adaptation des soins, etc. Soutien à la pratique des professionnels de santé, elle interroge néanmoins l'organisation de toute la sphère médicale (relation patient/médecin, expertise métier, formation aux nouveaux outils, etc.) et fait émerger de nouveaux enjeux, notamment éthiques.

CONFÉRENCE. PANORAMA ET ENJEUX DE L'IA ET DE LA SANTÉ : POINT DE VUE D’UN INFORMATICIEN
THIERRY BROUARD, ENSEIGNANT-CHERCHEUR EN INFORMATIQUE (INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET APPRENTISSAGE AUTOMATIQUE) AU LIFAT/TOURS
DURÉE : 20 MINUTES (10H-10H20)
L'intelligence artificielle existe en tant qu'appellation depuis 1969, mais date de bien avant en tant que concept. Elle a subi des moment de médiatisation importants, surtout depuis de nombreux succès d'une de ses branches, le deep learning, à partir de la fin des années 2000. Ses apports touchent de nombreux secteurs, notamment celui de la santé. A travers cet exposé, je vous propose de replacer l'IA dans l'histoire, tout d'abord pour en montrer la progression fulgurante de ces dernières années, mais aussi pour constater que des applications en santé étaient présentes presque dès le début de l'IA. Je ferai un rapide panorama des applications, notamment de certaines présentes à l'université de Tours, avant de montrer que ces travaux sont aussi favorisés par un environnement multidisciplinaire, et que l'IA est avant tout un travail d'équipe. Enfin, ces technologies nouvelles - qui utilisent de très gros volumes de données personnelles - doivent être encadrées, spécialement dans le domaine de la santé, si l'on veut protéger certaines de nos libertés.

RETOURS D'EXPÉRIENCE. QUELLES APPLICATIONS DE L'IA EN SANTÉ ? PERSPECTIVE PLURIDISCIPLINAIRE
HÉLÈNE BLASCO, PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS ET PRATICIEN HOSPITALIER, CHRU DE TOURS, INSERM U1253 ÉQUIPE NEUROGÉNOMIQUE ET PHYSIOPATHOLOGIE NEURONALE, UNIVERSITÉ DE TOURS
JEAN-PHILIPPE FOUQUET, SOCIOLOGUE, UNIVERSITÉ DE TOURS - UMR-CNRS CITERES SPÉCIALISÉ DANS LA SOCIOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS
DONATELLO CONTE, PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS AU LABORATOIRE D’INFORMATIQUE FONDAMENTALE ET APPLIQUÉE DE TOURS (LIFAT – POLYTECH)
DURÉE : 40 MINUTES (10H20-11H00)
Les données de santé acquises chez les patients constituent une somme précieuse d'informations encore renforcée par l’apparition de technologies de pointe.Elle est venue efficacement guider la prise en charge des patients, du diagnostic au suivi de traitement. Cependant, l’apparition de ces données massives permettant une large « cartographie » des patients soulève des questions quant à leur structuration et leur exploitation effective pour optimiser la médecine de précision. Est-il possible d’améliorer davantage la prise en charge des patients avec une utilisation plus intégrée et efficace des données acquises dans le soin courant ? En y ajoutant encore plus de données issues de la recherche de pointe ? Le recours à l'Intelligence Artificielle (IA) apparait indispensable pour optimiser l’acquisition, l’exploitation des données de santé et développer des algorithmes de prédiction du diagnostic, du pronostic et d'aide à la décision thérapeutique. Cette ouverture vers la science de la donnée requiert des compétences spécifiques pour lever les verrous technologiques et scientifiques. La mobilisation de différents acteurs complémentaires du soin et de la recherche (personnel médical, non médical, analystes, informaticiens, mathématiciens,…) est la clé de la réussite de telles ambitions. Outre les enjeux éthiques et sociétaux, accueillir l’IA en santé est un défi pour les soignants et les patients, en tant qu'elle redessine les relations autour de la décision médicale. Un exemple d’application de l’IA en santé illustrera les attendus et perspectives de l’optimisation des données de santé par IA.

QUESTIONS DE LA SALLE
DURÉE : 15 MINUTES (11H00-11H15)

TABLE-RONDE. ENJEUX SOCIAUX ET ÉTHIQUE DE L'USAGE DE L'IA EN SANTÉ
DURÉE : 30 MINUTES (11H15-11H45)
Cette table-ronde réunira les intervenants de la session ainsi que :
- MARC SABOURIN, CADRE DE REEDUCATION AU CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE NEUROLOGIQUE CROIX ROUGE FRANÇAISE BEL-AIR
- MATHILDE CRUAUD, KINESITHERAPEUTE AU CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE NEUROLOGIQUE CROIX ROUGE FRANÇAISE BEL-AIR
- NATHALIE NEVEJANS, TITULAIRE DE LA CHAIRE IA RESPONSABLE (DROIT, ETHIQUE ET SCIENCES DE L'IA) A L'UNIVERSITE D'ARTOIS, MAITRE DE CONFERENCES HDR EN DROIT A L'UNIVERSITE D'ARTOIS
- BENOIST FAUVILLE, PSYCHOLOGUE, DOCTEUR EN PSYCHOLOGIE, VICE-PRESIDENT DE LA PREGS (PLATEFORME DE REFLEXION ÉTHIQUE DU CH GEORGE SAND A BOURGES (18)). CHARGE D’ENSEIGNEMENT A L’UNIVERSITE DE TOURS

QUESTIONS DE LA SALLE
DURÉE : 15 MINUTES (11H45-12H00)
 
DÉMONSTRATION DE ROBOTS DANS LE HALL ET LES SALLES ADJACENTES (DÉMONSTRATION PAR DES ÉTUDIANTS)


12h-14h > PAUSE MERIDIENNE
 

14h-16h > SESSION 2 - IA & ENVIRONNEMENT

Longtemps considérée comme concurrente des enjeux environnementaux car relevant du domaine des hautes technologiques, l'IA s'est au fil du temps affirmée comme un outil de préservation et de prise en compte de l'environnement à part entière. Elle permet aujourd'hui de mieux anticiper et comprendre les enjeux de chaque territoire, et donc de mettre en place des stratégies de gestion adaptées aux spécificités des écosystèmes et des populations faunistiques et floristiques.

CONFÉRENCE. LES FOURMIS ARTIFICIELLES : UNE NOUVELLE ESPÈCE D'ALGORITHMES BIO-INSPIRÉS ?
NICOLAS MONMARCHÉ, ENSEIGNANT-CHERCHEUR À L'UNIVERSITÉ DE TOURS
DURÉE : 20 MINUTES (14H00-14H20)
Les fourmis connaissent des succès écologiques impressionnants grâce à la capacité de résolution collective des problèmes qu'elles rencontrent (se nourrir, se défendre, se loger...). Nous présenterons comment ces mécanismes naturels peuvent être modélisés et simulés grâce à l'outil informatique. Car les algorithmes qui en ressortent, qui sont donc des algorithmes bio-inspirés, peuvent nous aider à résoudre des problèmes que les humains rencontrent (optimiser, classifier, concevoir, se divertir).

CONFÉRENCE. L'IA AU SERVICE DES GÉOSCIENCES
CHRISTELLE LOISELET, RESPONSABLE D’ÉQUIPE DATASCIENCE AU BRGM
DURÉE : 20 MINUTES (14H20-14H40)
« Comment pouvons-nous utiliser les gigas de données pour trouver les prochains gisements nécessaires à nos besoins énergétiques ? Ou bien prédire les niveaux des nappes phréatiques pour mieux anticiper la gestion de l’eau lors d’épisode de sécheresse ? Les données connues sur les risques naturels passés peuvent-elles révéler un signal de changement climatique et peuvent-elles être utilisées pour prédire les événements futurs ? La science des données pour les Géosciences fournit la base statistique et d'apprentissage automatique qui répond à des questions comme celles-ci au moyen d’études de cas réels. Elle fait appel à des domaines pas ou peu couverts dans les cours d'informatique ou de mathématique appliquée et elle mobilise la connaissance géoscientifique, humaine et sociétale. Lors de la présentation, le BRGM présentera les sujets d’étude faisant appel aux méthodes d’intelligence d’artificielle pour répondre aux enjeux géoscientifiques de demain. »

CONFÉRENCE. COMMENT L'IA PERMET DE MIEUX GÉRER LES SOLS ET L'EAU QU'ELLE CONTIENT ?
CHRISTINE LE BAS, INGÉNIEURE DE RECHERCHE, RESPONSABLE DE LA DIFFUSION DES DONNÉES À INFO&SOLS
DURÉE : 20 MINUTES (14H40-15H00)
Le développement d’algorithmes nécessaires à l’IA repose sur l’apprentissage à partir de données contrôlées et validées. Dans le domaine de l’environnement, cela nécessite de disposer d’informations sur les sols, ceux-ci étant à l’interface de plusieurs milieux (eau, air, sous-sol) et de la biosphère. En France, le Groupement d’intérêt scientifique sur les sols (GIS Sol) est l’acteur public en charge de la collecte, de la gestion, de l’analyse et de la diffusion des données sur les sols. Il pilote la mise en place des programmes d’inventaire et de surveillance des sols à l’échelle nationale. L’acquisition de ces données est longue et coûteuse et leur diffusion fait face à des aspects juridiques qui sont spécifiques aux sols en raison du lien étroit entre sol et propriété foncière, contrairement aux données sur l’air ou l’eau. Les données sur les sols sont, de plus, souvent complexes et présentent des caractéristiques spécifiques qui rendent leur utilisation difficile.

QUESTIONS DE LA SALLE
DURÉE : 15 MINUTES (15H00-15H15)

TABLE-RONDE. QUE PEUT L'IA DANS LE DOMAINE DE L'AMÉNAGEMENT ET DE L'ENVIRONNEMENT ?
DURÉE : 45MN (15H15-16H00)
Cette table-ronde réunira les intervenants de la session ainsi que :
- CONSTANCE NEBBULA, VICE-PRESIDENTE D'ANGERS LOIRE METROPOLE, CHARGEE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE ET DU TERRITOIRE INTELLIGENT. VICE-PRESIDENTE DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE, DELEGUEE AU NUMERIQUE.
- UN MEMBRE DE L’ADEME, AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE

QUESTIONS DE LA SALLE
DURÉE : 15 MINUTES (16H00-16H15)

ACCÈS LIBRE AUX ROBOTS DANS LE HALL DURANT L'APRÈS-MIDI (ÉTUDIANTS DE L'UNIVERSITÉ)

16h30 > CLOTURE

DISCOURS DE CLÔTURE
VP/Président de l’UT
DURÉE : 5-10 MINUTES (16H00-16H10)

19h00-21h00 > DETOURS CONTINUE EN SOIREE

DISCOURS INTRODUCTIFS
VP ET Patrice Debré, co-fondateur de l’évènement, Professeur émérite d’immunologie à la Sorbonne
DURÉE : 15 MINUTES (19H00-19H15)

CONFERENCE-DEBATS. LA CONSCIENCE DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
JEAN-GABRIEL GANASCIA, PROFESSEUR À LA FACULTÉ DES SCIENCES DE SORBONNE UNIVERSITÉ, DIRECTEUR DE L’ÉQUIPE ACASA DU LIP6, PRÉSIDENT DE L’AFAS (ASSOCIATION FRANÇAISE POUR L’AVANCEMENT DES SCIENCES)
DURÉE : 30 MINUTES (19H15-19H45)
Nous commencerons par un rappel de ce qu’est l’intelligence artificielle, en particulier de son histoire, avant d’aborder ses applications dans de multiples secteurs dont celui de la santé ainsi que les transformations sociales auxquelles elle a contribué. Cette première partie aidera à prendre conscience de la réalité et de la fécondité de cette discipline scientifique. Nous examinerons ensuite les affirmations transhumanistes de certains tenants de l’intelligence artificielle dite forte qui prétendent doter les machines de conscience, pour les mettre en pièce. Enfin, dans une troisième partie, reprenant à notre compte le vieil adage rabelaisien « science sans conscience n’est que ruine de l’âme », nous aborderons les questions d’éthique suscitées par les développements de l’intelligence artificielle.

QUESTIONS DE LA SALLE
DURÉE : 15 MINUTES (19H45-20H00)


TABLE-RONDE.  QUELLE ETHIQUE POUR LES USAGES DE L'IA ?
DURÉE : 1 HEURE (20H00-21H00)
Cette table-ronde réunira les intervenants de la session ainsi que :
- AGNES HELME-GUIZON, PROFESSEUR DES UNIVERSITES EN SCIENCES DE GESTION A L’UNIVERSITE GRENOBLE ALPES, GRENOBLE IAE-INP ET CERAG
- BEATRICE MARKHOFF, ENSEIGNANTE CHERCHEUSE EN INFORMATIQUE (DONNEES ET CONNAISSANCES) AU LIFAT ET A L’UMR CITERES, TOURS

QUESTIONS DE LA SALLE
DURÉE : 15 MINUTES (21H00-21H15)