Catherine Beaumont

Avatar

Catherine Beaumont

Vétérinaire de formation, je me suis orientée au cours de mes études vers l’Inra et la recherche en génétique des volailles, thématique qui m’a amenée à travailler sur de nombreux sujets concernant la table de demain.

Le centre Inra Val de Loire que je préside aujourd’hui compte près de 1000 personnes dont 743 agents Inra sur trois sites, Tours-Nouzilly, Orléans-Ardon et Bourges-Osmoy.

Il est structuré autour de quatre identifiants :

  • Dynamique des sols et gestion de l’environnement ;
  • Biologie intégrative des arbres et organismes associés, valorisation des ressources génétiques forestières ;
  • Infectiologie et One Health (Prise en compte globale de la santé animale, humaine et environnementale) ;
  • Biologie animale intégrative et durabilité des systèmes d’élevage.

Ces quatre identifiants visent à répondre à un des principaux objectifs de l’Inra de contribuer à l’adaptation des systèmes agricoles et forestiers au dérèglement climatique, dans un contexte de changement global. Ils ont un double impact :

  • direct par la conservation et le choix de ressources génétiques forestières et animales adaptées et le développement de nouveaux critères d’adaptation à ce changement ;
  • indirect par une gestion intégrée de la santé (à travers le concept One Health2), l’amélioration de la durabilité des systèmes et l’étude des espèces envahissantes. Les services écosystémiques susceptibles de contribuer à la réduction de cette expansion sont également étudiés.

La multiperformance (économique, environnementale, territoriale, sanitaire et sociale) et la diversité des agricultures est également un objectif partagé, de même que la volonté d’atteindre la sécurité alimentaire dans un contexte de transitions et de changements planétaires.

Le centre Inra Val de Loire bénéficie également d’un dispositif expérimental et technologique particulièrement important qui permet de tester les scenarios proposés.